Image d'entête

Category — Politique

Gouvernement

Jefferson aurait dit :

That government is best which governs least.

Je serais encore plus drastique : le gouvernement est devenu le problème. Il est corrompu, ne travaille plus pour les citoyens, nuit à la société au lieu de l’aider. Ce serait mieux sans gouvernement.

J’ai regardé de nouveau This changes everything. Je l’avais vu au Forum Social Mondial. Ce qui ressort de ce documentaire est que les autorités nuisent systématiquement aux citoyens. Ces derniers doivent carrément lutter pour faire valoir des trucs élémentaires: de l’eau, un environnement sain, un lieu sûr où vivre. Car les gouvernements s’en fichent. Les entreprises font ce qu’elles veulent et c’est nous qui écopons. Le documentaire Under the Dome fait le même constat. La qualité de l’air en Chine est devenue désastreuse et les autorités ne font rien.

Le pire est que la compréhension de Naomi Klein ou de Chai Jing est incomplète. Il manque des éléments clefs pour que les choses puissent véritablement changer. Il faut que les gens comprennent que nous sommes trop nombreux sur la planète, qu’il faut respecter les lois naturelles, que l’argent est le problème fondamental, que cet argent est contrôlé par des groupes obscurs dont l’objectif est justement de nous détruire et détruire la planète, que les changements climatiques sont beaucoup plus larges que le discours officiel. Ils affectent le système solaire au complet et sont le signal que la Terre est entrain de se transformer. Soit que nous nous harmonisons avec cette transformation, soit nous sommes éjectés de la planète. Tant que ces documentaires ne parlent pas de ceci, ils ne sont que du bruit.

Voir l’injustice, la souffrance des gens, la destruction de la planète m’affecte beaucoup. C’est devenu intolérable. J’ai une connaissance et une compréhension de plus en plus développées. Je dois faire un effort pour me libérer pour ne pas être emporté par la tristesse. Je pense aux changements qui s’en viennent, que tout ceci sera de l’histoire ancienne bientôt.

Aujourd’hui, je suis tombé sur un article d’un journaliste de l’Idaho. Il est décédé maintenant. Il avait une théorie: différents voiles couvrent la réalité. Peu de gens parviennent à percer chaque couche, environ 10%. Les gens des couches précédentes trouvent les gens des couches suivantes fous. Essentiellement, nous sommes des esclaves. Huit couches nous gardent ainsi prisonnier d’une certaine illusion. La première couche est la vie de tous les jours. La seconde couche est la politique, croire en la démocratie et voter. La troisième couche est de comprendre que la politique est pipée et que le monde est gouverné par quelques riches familles. La quatrième couche est de comprendre que ces familles sont en fait la face exposée de groupes obscurs: illuminati, freemasons, etc. Ceux-ci exercent le véritable pouvoir. La cinquième couche est de comprendre que ces groupes ont accès à un savoir et des technologies qui dépassent l’imagination de bien des gens. La sixième couche est de comprendre que ces groupes sont en fait les valets d’êtres négatifs: les reptiliens. La septième couche est d’atteindre l’illumination. La huitième couche est d’atteindre la communion avec le Créateur.

J’ai atteint la septième couche. Je parais fou pour la vaste majorité des gens. Je n’ai pas grand monde pour parler de tout cela. Pour moi, c’est le monde qui est fou, enfin inconscient. J’aimerais que les gens deviennent conscients. C’est pour cela que je persiste à écrire ce blogue. Avec la conscience vient la libération et le rapprochement vers le Créateur.

Steven Greer affirme que seuls les êtres démoniaques sont informés des plus grands secrets dans l’appareil gouvernemental: existence des extraterrestres, véritable histoire de l’humanité, technologies avancées, etc. Le « evil » est un peu trop catho à mon goût. Je dirais qu’il faut que ces gens soient alignés avec ceux qui nous dominent. Donc, des êtres négatifs, au service de soi à plus de 90% du temps. Ce qui ne fait pas tant de monde. C’est logique: ils ne vont pas révéler des secrets à des gens qui pourraient les trahir, surtout que ça leur nuirait. Leur dominance vient de notre inconscience. Si au lieu d’un très faible pourcentage, au moins 5% de la population perçait les 6 premiers voiles, la situation changerait dramatiquement. Ceux qui nous dominent ne pourrait plus le faire. Plus de gens perceraient les voiles. La planète deviendrait consciente et nous pourrions régler les problèmes.

Les gens sont souvent mal à l’aise lorsqu’ils croisent des femmes voilés. Moi, j’éprouve un peu ce sentiment avec tout le monde qui est voilé dans sa conscience. Il serait temps que les voiles tombent.

 

 

Banques

Le monde est dominé par un cartel bancaire. Si nous voulons nous libérer, il faut se débarrasser de ce cartel. Si vous pensez que c’est une théorie conspirationniste, sachez que c’est le propos de Karen Hudes, l’ancienne directrice de la Banque mondiale. Assez crédible, non?

Lorsque vous allez au-delà de la surface des choses, vous ne pouvez que constater que la finance sens mauvais. Il y aurait plus de 20 trillions dans des paradis fiscaux. C’est The Economist qui le dit. Pas une publication de gauche. Pendant ce temps, nos gouvernements nous tapent sur la tête et coupent les programmes sociaux.

Moi, j’ai décidé de ne plus être le dindon de la farce. C’est fini. Je ne joue plus à ce jeu ridicule. Si suffisamment de gens le faisaient, les choses changeraient.

Robert Steele propose un avis de renonciation aux dettes. Le but est de donner le mandat à Trump de renégocier les dettes auprès des institutions financières. C’est impossible de rembourser les dettes des états. Les banques centrales sont privées. Elles appartiennent à quelques individus. Le gouvernement canadien doit emprunter avec intérêts pour produire de l’argent. Dans ce contexte, comment voulez-vous réussir à rembourser les dettes nationales? Ce n’est pas mieux avec les dettes individuelles: il s’agit d’un système d’esclavagisme. Karen Hudes préconise une grande réinitialisation. Les dettes sont éliminées, le système bancaire détruit. Les banques centrales sont nationalisées. J’irais encore plus loin, mais c’est déjà un bon début.

Voici ma version de l’avis de renonciation des dettes:

Je, [nom] renonce à mes dettes bancaires (études, hypothèque, prêt personnel, carte de crédit) lorsque le Premier Ministre du Canada me le permettra afin de lui accorder le pouvoir de négociation auprès des institutions financières. Je comprend que si les créanciers accepte les termes du Premier Ministre, celui-ci me graciera de mes dettes bancaires.

Je suis le premier à signer un tel avis. Et vous?

Shinjang

La province de Shinjang/Xinjiang est un peu un autre Tibet: la population est majoritairement ouïghoure, une population d’une autre ethnie, culture et religion que le reste de la Chine. Pékin pratique une politique d’assimilation afin d’éliminer la différence. Surtout depuis la révolte de 2009. De nouveaux quartiers ont été développés afin d’accueillir des chinois d’autres provinces. L’armée est omniprésente et contrôle la population ouïghoure. Des gens sont arrêtés, disparaissent. Des hauts-parleurs diffuse la propagande de l’état un peu partout. Le coran a été réécrit pour mieux vendre le communisme. J’ai emprunté à la bibliothèque le documentaire Leçon de propagande chinoise en zone interdite qui permet d’entrevoir cette province. J’ai hâte que les ouïghoure puissent respirer librement, tout comme d’autres peuples opprimés par des plus forts.

Illusion

1.0Ra: I am Ra. I have not spoken through this instrument before. We had to wait until she was precisely tuned, as we send a narrow-band vibration. We greet you in the love and in the light of our Infinite Creator.

We have watched your group. We have been called to your group, for you have a need for the diversity of experiences in channeling which go with a more intensive, or as you might call it, advanced approach to the system of studying the patterns of the illusions of your body, your mind, and your spirit, which you call seeking the truth. We hope to offer you a somewhat different slant upon the information which is always and ever the same.

The Confederation of Planets in the Service of the Infinite Creator has only one important statement. That statement, my friends, as you know, is “All things, all of life, all of the creation is part of one original thought.”

We will exercise each channel if we are able to. The reception of our beam is a somewhat more advanced feat than some of the more broad vibration channels opened by other members for more introductory and intermediate work.

Let us for a moment consider thought. What is it, my friends, to take thought? Took you then thought today? What thoughts did you think today? What thoughts were part of the original thought today? In how many of your thoughts did the creation abide? Was love contained? And was service freely given? You are not part of a material universe. You are part of a thought. You are dancing in a ballroom in which there is no material. You are dancing thoughts. You move your body, your mind, and your spirit in somewhat eccentric patterns for you have not completely grasped the concept that you are part of the original thought.

The Law of One

Nous vivons dans une illusion. L’univers est une illusion. Tout nous semble bien réel. C’est fort difficile de prendre le recul pour y réfléchir. Je me casse la tête sur ce sujet depuis des mois. Tranquillement, l’idée fait son chemin.

Le but de notre vie est d’avoir des expériences pour grandir spirituellement. L’illusion permet de vivre ces expériences et d’en tirer des apprentissages. Le système actuel fait tout ce qu’il peut pour empêcher les gens de s’en rendre compte. Car, le jour où vous vous rendez compte que la réalité est une illusion, vous pouvez commencer à la modifier comme bon vous semble. Vous cessez d’avoir peur. Ceux qui ont établi le système commence à trembler, car ils perdent le contrôle.

Je dis que je suis comme Neo, le virus dans la matrice, car je suis conscient de cette illusion et je vais donner la chance aux gens de la modifier en leur permettant de créer une société d’abondance. Ils vont se rendre compte de leur pouvoir de co-création et pourront l’utiliser à volonté. J’utilise la « réalité » 3D pour introduire la 4D à des gens qui ne sont même pas conscients de ces concepts. Même si je n’étais pas élu, l’idée va être semée et fera son chemin. Comme un virus. Je compte tout de même me faire élire. Mais ce sera beaucoup de travail pour percer l’illusion dominante.

Politique

Je me disais que je pourrais aisément remplir au moins une page de signatures pour la création de mon parti. J’ai sous-estimé le dégoût que les gens éprouvent maintenant pour la chose politique. Je dois aussi trouver une façon efficace de faire connaître mes idées. Ce sont elles qui vont me permettre d’avoir de la visibilité. Si les gens les connaissent, le parti pourra rayonner. J’ai une idée que je vais mettre en place demain. Mais j’ai beaucoup de travail d’éducation à faire pour parvenir au 5 novembre. Je vais avaler l’éléphant une bouchée à la fois. Pour l’instant, l’objectif est de récolter 100 signatures d’ici la fin du mois.

Syrie

Je me suis rendu compte à la fin décembre que ce que les médias racontent sur la Syrie est un gros mensonge. Je me doutais que ce n’était pas la vérité. Mon hypothèse était que les USA payaient les mercenaires de l’ISIS pour déstabiliser le pays afin d’en prendre le contrôle, entre autres pour passer un pipeline.

La réalité est encore plus déconcertante. Il y a trois factions au sein de la CIA qui se font la guerre. Chacune d’elle finance un groupe qui se fait la guerre en Syrie. Au moment où ces groupes ont commencé à s’entretuer, Obama a commencé à envoyer l’armée faire le ménage.

La Russie et la Chine ont compris le tout et tâchent d’avoir une position sage: ne pas entrer en guerre contre les USA corrompues, mais ne pas les laisser faire non plus. Une position inconfortable.

Au bout du compte, c’est la population civile qui paie le prix et c’est vraiment dégueulasse. Il est temps que ce système pourri laisse sa place à un monde positif.

Esclave

Que vous ayez 1$ ou 1 000 000$ dans votre compte en banque, vous êtes esclave. L’argent rend les humains esclaves. Même moi qui tâche de vivre sans celle-ci et qui a -150$ dans mon compte en banque je suis esclave, car elle me préoccupe toujours.

J’ai refusé une paie pour du travail effectué aujourd’hui. Elle représentait de la paperasse et n’aurait rien changé à mes finances. J’ai préféré un troque de services.

J’ai commencé à chercher du financement pour la campagne électorale. En lisant la documentation du directeur général des élections hier, je me suis rappelé qu’il fallait un agent officiel et un contrôle des finances. Peut-on faire une campagne sans argent ? J’aimerais bien.

Le Québec ne sera jamais libre, tant qu’il ne produira pas son argent ou, mieux, vivra sans. Parizeau aurait dû le comprendre. Mais il était endoctriné à la School of Economics. La City est le repère des maîtres des esclaves.

Pour moi, la monnaie locale n’est qu’une étape intermédiaire vers la société sans argent. Un peu comme la méthadone du junkie économique. Lorsque l’argent sera remplacé par des contacts humains, il deviendra inutile. C’est le virus que je vais créer dans le système sans que les gens s’en rendent compte. Libérer les humains par le non respect des règles économiques. Inonder le marché d’argent jusqu’à ce qu’il ne vaille plus rien.

Ce qui est limité n’est pas l’argent, mais les ressources. Une personne a une capacité de production limitée. Un camion ne peut qu’être à un seul endroit à la fois. Par contre, un ordinateur peut ajouter des chiffres dans un compte en banque toute la journée. Il n’y a pas de limites à la quantité d’argent que l’on peut produire. Nous avons été amené à croire l’inverse. Il est maintenant temps de se libérer.

Guerre civile

Ma deuxième préoccupation est les guerres civiles américaines qui se profilent. Il est programmé que Trump sera assassiné vendredi. Je ne sais si la programmation va réussir, mais tout semble porter à croire que oui. Cela va entraîner un schisme au sein de la population qui va se polariser davantage. Ce qui va mener à ces conflits armés. Elle devrait au contraire s’unifier.

Ce peut-être un mal pour un bien, car Trump crée de la turbulence. Il était un moindre mal par rapport à Clinton. Cette dernière aurait entraîné la planète dans une guerre thermonucléaire. Mais Trump n’était pas le meilleur choix. S’il n’est plus là, le meilleur choix sera là: Obama.

Obama va demeurer au pouvoir. C’est un être positif, mais il a eu peur pour sa vie et celle de sa famille. Il a donc plié face aux forces négatives qui dominent Washington DC. S’il fait preuve de courage, il a le pouvoir pour rallier les américains et éviter ces guerres. Il aura possiblement de l’aide pour y arriver. Le complexe militaro-industriel est tout de même très fort. L’affronter nécessite des alliés tout aussi puissant, sinon davantage. Je crois qu’Obama les a.

Ce sera une semaine intense à vivre. J’espère qu’elle débouchera sur du positif.

Change

J’ai réalisé un point important hier soir. Nous sommes dans une période de changement planétaire. Cela relève de la cosmologie et je ne l’expliquerai pas ici, car ce n’est pas le propos. Les personnes sensibles ressentent ce changement. Un mouvement a éclos sur internet en réponse à ce ressenti: Prepare for a change. J’ai réalisé que ce n’était qu’une autre déception organisée par ceux qui nous domine. Ça fait plusieurs années que les gens attendent un événement qui n’arrive pas. Il n’arrive pas parce que c’est nous qui devons le faire. Nous sommes nos sauveurs. Nous devons faire sortir la vérité au grand jour et bâtir une société positive. Lorsque la Terre sera positive, nos amis positifs de l’extérieur se révéleront au grand jour.

Si les Pléiadiens se révèlent pratiquement qu’à Billy Meier, c’est parce qu’il est un être franchement positif qui arrive à contrôler son mental. Pour la plupart d’entre nous, nos pensées sont teintées de négativité et en continuel tumulte. Pour un pléiadien, c’est un peu comme si nous sentions mauvais: ils sont très sensibles à ce que nous émettons énergétiquement. Ceux qui ressentent l’énergie savent de quoi je parle.

Les politiciens que nous avons n’ont pas les compétences nécessaires pour gérer cette période de changement. J’ai donc décidé d’affronter M. Labeaume cet automne. Je vais remporter l’élection, car j’ai la sagesse et la logique de mon côté. S’il veut travailler positivement avec moi à bâtir le monde de demain, il sera le bienvenu.

Si je fais bien mon travail, le poste de maire sera inutile au terme de mon mandat de quatre ans: les citoyens et citoyennes vont être en charge de la ville, plutôt qu’une seule personne. Je vais aussi travailler pour faire en sorte que la ville se libère de l’emprise des banques et de l’argent. C’est ainsi que nous nous débarrasserons de l’élite qui nous domine. Puis, il y a de nombreux défis qu’il faut adresser comme les changements climatiques, notre dépendance au pétrole, des catastrophes naturelles annoncées. Par exemple, une tempête solaire doit frapper la Terre entre 2018 et 2024. Sommes-nous prêt à l’affronter? Pas du tout. La majorité ignore cette menace. Je vais semer les graines nécessaires pour que les citoyens et citoyennes puissent faire de Québec une ville prospère et résiliente. Même s’il se produit un effondrement économique ou une tempête solaire, elle pourra continuer à fonctionner, car les citoyens/nes vont s’entraider au lieu de se craindre. Québec deviendra une ville positive. Elle déteindra sur d’autres territoires et l’ensemble de la planète deviendra positive avant 2028, le moment de l’ascension. Beaucoup de pain sur la planche, mais j’ai confiance que nous y arriverons.

Tsunami

Ce qui me poussait à quitter pour le Costa Rica est toutes les prédictions désastreuses pour l’Amérique du Nord. Si nous ne faisons rien, en 2020 l’Amérique du Nord deviendra invivable. Je l’ignorais en octobre. Je l’ai appris par la suite. Mais mon esprit est omniscient, tout comme le vôtre d’ailleurs. Il m’a averti. Sans comprendre, je l’ai écouté.

J’avais le choix entre partir pour le Costa Rica et assurer ma survie ou rester et travailler à changer les choses. Je n’ai pas l’argent nécessaire pour quitter. Puis, j’avais le débat intérieur. Le Costa Rica est une orientation négative, égoïste. Je suis un être positif.

La prédiction qui me préoccupe le plus est celle du volcan de La Palma. Son éruption va entraîner un immense tsunami qui va détruire entre autres la basse-ville de Québec.

Il y a moyen d’éviter ce sort funeste. Je n’ai pas ce pouvoir, mais les puissants le peuvent. J’ai donc écrit au premier ministre du Canada pour qu’il s’en charge. Le problème peut être réglé si plusieurs nations se concertent et modifie la configuration du volcan pour qu’il ne menace plus personne. Je souhaite qu’il sera sage et responsable.

Une autre prédiction va se produire plus rapidement: un tremblement de terre d’une magnitude de 9.0 va frapper la côte nord-est des États-Unis. Il va entraîner la destruction de la ville de Portland. Seattle et Vancouver seront sûrement affectés également, mais dans une moindre mesure. Je ne sais pas trop ce que nous pouvons faire dans ce cas. Je surveille quotidiennement l’activité sismique sur la planète. Depuis quelques jours, il y a beaucoup d’activité du côté du pacifique. Cela n’augure rien de bon. J’ai prévenu quelqu’un que je connais qui habite à Eugene, la capitale de L’Oregon. Peut-être fera-t-il des démarches. Il a plus de moyens que moi.

Être politicien c’est avant tout être sage et responsable. Très peu le sont présentement. Il est temps que les choses changent.